Frankrijk; Gemeenteraad van Stains besluit tot een moratorium op de plaatsing van zendmasten

vrijdag, 13 november 2009 - Categorie: Berichten Internationaal

De Gemeenteraad van Stains (Parijse voorstad) heeft op 22 okt. 2009, zich beroepend op het voorzorgsbeginsel, besloten tot een moratorium m.b.t. de plaatsing van zendmasten voor mobiele telefonie binnen de gemeentegrenzen waar al 12 antennemasten staan opgesteld. Gewezen wordt op de grote wetenschappelijke onzekerheid voor de langetermijn effecten van de straling:

Stains (93) adopte un moratoire sur les antennes relaisPublié le 29/10/2009 Par Paris Dépêches

Incertitude encore et toujours autour des dangers liés aux antennes relais de téléphonie mobile. La Ville de Stains (93) compte 12 antennes de ce type. La mairie nous informe que ''les opérateurs prévoient de nouvelles implantations''. Aussi, ''au nom du principe de précaution'', le conseil Municipal du 22 octobre a adopté un moratoire sur toute nouvelle implantation…

Stains dit stop. Alors que la ville compte 12 antennes relais et que ''les opérateurs prévoient de nouvelles implantations'', le conseil Municipal du 22 octobre a adopté un moratoire sur l'installation d’antennes… Le principe de précaution est donc désormais renforcé dans cette ville de Seine-Saint-Denis. La mairie souligne qu'il existe une ''large incertitude scientifique sur les effets à long terme d’une exposition (...) Le Principe de précaution, inscrit dans la Constitution française, fait débat. Et nombreux (associations, élus) demandent à ce qu’il soit traduit dans le Droit''.

Pour des seuils plus bas
La réglementation en vigueur des antennes relais fixe les seuils d’émissions à 41, 58 et 61 volts/mètre. De nombreuses associations telles ''Priartem'', ''Agir pour l’environnement'' ou ''Robins des Toits'' réclament une réglementation des seuils n’excédant pas 0.6 volts/mètre. La mairie de Stains rappelle que ''cet été, le Grenelle de la téléphonie mobile a tenté une timide médiation avec les opérateurs. Cela a notamment abouti à la création d’un comité opérationnel visant l’expérimentation de seuils plus bas (en dessous de 0.6 v/m) entre novembre 2009 et avril 2010''. ''Dotée d’un budget très limité'', cette expérimentation ne pourra être menée que sur une dizaine de villes en France. La Communauté d’Agglomération de Plaine Commune a déposé un dossier de candidature que la Ville de Stains soutient.

Voor het originele artikel zie:
www.parisdepeches.fr/2-Societe/512-93_Seine_Saint_Denis/196-Stains_%2893%29_adopte_moratoire_antennes_relais.html .



Lees verder in de categorie Berichten Internationaal | Terug naar homepage | Lees de introductie